ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

DIEUDONNé Jean Alexandre, français, 1906-1992

Ancien élève de L'ENS, agrégé de mathématiques (1927), Jean Dieudonné soutient sa thèse de doctorat sous l'égide de Montel et Picard (1931). Il est un des membres fondateurs de Bourbaki.

Professeur en France (Rennes, Nancy) mais aussi à l'étranger (Brésil, USA). Dieudonné fut professeur (1964) puis (le premier) doyen de la faculté des Sciences de Nice. En son honneur, le laboratoire de recherches en mathématiques de Nice Sophia-Antipolis (CNRS) porte son nom.

En 1958, naît l'Institut des Hautes Etudes Scientifiques de Bures-sur-Yvette. Dieudonné et Grothendieck seront les premiers professeurs permanents de cet institut dont la réputation égale aujourd'hui celle, aux États-Unis de l'Institute for Advanced Study de Princeton. Dieudonné fut élu à l'Académie des sciences en 1968.

Outre la mise en place des Éléments de Mathématique de Bourbaki, Dieudonné est l'auteur de nombreuses publications en théorie des espaces vectoriels topologiques, groupes de Lie, géométrie algébrique, algèbre homologique en collaboration avec Grothendieck. Ses Éléments d'analyse publiés à partir de 1960 (9 tomes) constituent une synthèse éblouissante de l'analyse mathématique. On pourra trouver les tables des matières de ces 9 volumes sur le site Wikipedia (réf. 2).

Dieudonné est aussi l'auteur (en 1969) du célèbre slogan "à bas Euclide !", non pour dénigrer le génial mathématicien grec, mais pour fustiger l'enseignement excessif de la géométrie du triangle au collège et au lycée. Il est ainsi à l'origine de l'avènement de l'enseignement des mathématiques dites modernes des années 1970, dont l'efficacité fut cependant très contesté et source de nombreuses polémiques. Les excès du "modernisme" furent d'ailleurs regrettés par Dieudonné lui-même. Il publia également de nombreux livres et articles sur les mathématiques, leur enseignement et leur histoire.

  Lichnerowicz , Choquet

 

 Pour en savoir plus :

  1. La thèse de Dieudonné (1931) sur le site Numdam :
    Recherches sur quelques problèmes relatifs aux polynômes ...

  2. Éléments d'analyse (9 tomes), tables des matières sur Wikipédia :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Éléments_d'analyse

  3. Quelques autres publications de Jean Dieudonné sur le site Numdam :
    http://www.numdam.org/numdam-bin/recherche?h=aur&aur=Dieudonn%E9,+Jean&format=short

  4. Pour l'honneur de l'esprit humain, les mathématiques aujourd'hui  
    par Jean Dieudonné. Éd. Hachette - Paris, 1987, également au format Poche, Coll. Pluriel

    Fourier avait reproché à Jacobi (et à Abel) de perdre leur temps dans leurs travaux sur les fonctions elliptiques alors que la physique attendait des outils mathématiques (thermodynamique en particulier). Jacobi répondit « qu'un philosophe comme lui devrait savoir que la seule fin de la science est l'honneur de l'esprit humain et qu'à cet égard une question concernant les nombres a autant de prix qu'une question sur le système du monde ».  Jacobi, in E. T. Bell, Les grands mathématiciens.

      Eric Temple Bell

  5. Penser les mathématiques par R. Apery,…, J. Dieudonné,…, M. Mandelbrot..., R.Thom.
    Séminaire de l'Ecole normale supérieure - Ed. du Seuil - 1982

  6. Calcul infinitésimal, par Jean Dieudonné, Éd. Hermann - 1968

  7. ABRÉGÉ D'HISTOIRE DES MATHÉMATIQUES, 1700-1900, par Jean Dieudonné
    avec la collaboration d'éminents spécialistes - Ed. Hermann - 1978 ,1992


Tucker   Gelfond
© Serge Mehl - www.chronomath.com