ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

WHITEHEAD John Henry Constantine, anglais, 1904-1960

On ne le confondra pas avec son oncle Whitehead Alfred North ni avec George William Withehead (1918-2004), un des fondateurs, avec Hopf, de la topologie algébrique moderne. Source portrait :http://www.learn-math.info/ (Roumanie)

Né aux Indes, John Whitehead étudia à Oxford et à Princeton où il fut un des étudiants de Veblen qui dirigea sa thèse, The representation of projective spaces (1930). En 1933, il est professeur au Balliol College de l'université d'Oxford (1933) et  travers les années de guerre 1939-45 dans la recherche opérationnelle spécialisée en tactique sous-marine.

Avec Veblen, il publia Foudations of differential geometry (1932) où sera exposé avec précision le concept de variété différentiable permettant d'asseoir la topologie différentielle initiée par Riemann et Poincaré comme une branche autonome de la topologie.

Son apport principal fut en la géométrie différentielle qu'il enseigna à Oxford à partir de 1946 et en topologie où il développa la théorie de l'homotopie et l'introduction de la notion de CW-complexe (CW pour exprimer closure-finite weak : espace topologique faible à fermeture finie). John Whitehead est à l'origine de la revue de topologie : Topology, an international journal of Mathematics.

Thom

Le prix Whitehead :    

Le prix Whitehead de la Société mathématique de Londres (London Mathematical Society) fut créé en l'honneur John Whitehead en 1979. Il récompense de jeunes mathématiciens ayant étudié au Royaume-Uni ou y effectuant leurs recherches dans les 15 années suivant l'obtention de leur doctorat.

Timothy Gowers , Andrew Wiles


  Pour en savoir plus :


Lindenbaum  De Possel
© Serge Mehl - www.chronomath.com