ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

NEUMANN Karl Gottfried, allemand, 1832-1925

  On ne le confondra pas avec John von Neumann (1903-1957).

Natif de Königsberg, fils du physicien Franz Ernst Neumann (1798-1895), Karl (ou Carl) Gottfried (Charles Godefroy), Neumann y fit ses études secondaires et supérieures. Professeur de mathématiques à Königsberg, il prépare son doctorat et présente sa thèse, rédigée en latin, à l'université de Halle (1856), dirigée par Hesse, portant sur un sujet de mécanique : De problemate quodam mechanico, quod ad primam integralium ultraellipticorum classem revocatur, soit (sensiblement) : Sur un problème de mécanique rattaché aux intégrales hyperelliptiques de première espèce. Elle fut publiée dans le journal de Crelle en 1859.

Professeur à l'université de Halle (dès 1858), Neumann le sera ensuite à Bâle (1863) puis à Tübingen (1865) avant d'être nommé à Leipzig en 1868, poste qu'il conservera jusqu'à sa retraite.

En cette même année 1868, Neumann fut le cofondateur, avec son compatriote et ami Rudolf Clebsch, de la revue Mathematische Annalen consultable en ligne sur  εuDML (https://eudml.org/journal/10142) ainsi que sur le site de l'université de Göttingen à l'adresse http://gdz.sub.uni-goettingen.de.

Intégrales elliptiques :

Ses travaux portèrent sur les intégrales abéliennes, les fonctions de Bessel, les surfaces de Riemann,  la théorie du potentiel, les équations intégrales et l'étude des équations (et systèmes d'-) aux dérivées partielles rencontré(e)s en sciences physiques. Par ses méthodes nouvelles (différences finies, moyennes, approximations successives), il annonce les travaux de Volterra et Fredholm en  analyse fonctionnelle.

On lui doit ainsi en particulier :

Neumann fut, avec Clebsch, le cofondateur de la revue des Annales mathématiques (Mathematische Annalen : en ligne).


Lipschitz  Peaucellier
© Serge Mehl - www.chronomath.com