ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

CONNES Alain, français, 1947-          Médaille Fields 1982

Ancien élève de l'École normale supérieure (1966-70), chercheur au CNRS, Alain Connes soutint sa thèse de doctorat (1973) à l'université de Paris (UPMC) dirigée par Jacques Dixmier, intitulée Une classification des facteurs de type III ( réf.2), portant sur les algèbres de Von Neumann (algèbres topologiques constituées d'opérateurs bornés dans un espace de Hilbert) apparaissant comme un des supports mathématiques de la mécanique quantique.

Directeur de recherches au CNRS, professeur au Collège de France, Alain Connes est titulaire d'une chaire d'analyse et de géométrie à l'IHÉS (Institut des Hautes Études Scientifiques) de Bures-sur-Yvette, près d'Orsay. Depuis 2003, il est également professeur aux États-Unis à l'université Vanderbilt, sise à Nashville (Tennessee).

Alain Connes fut élu à l'Académie des sciences en 1982 et reçut une des trois médailles Fields décernées cette année-là pour ses travaux sur les algèbres de Von Neumann. Il a reçu le 26 septembre 2001 le prix Crafoord, décerné par l'Académie Royale de Suède, pour ses travaux importants dans le domaine de la théorie des algèbres extérieures et pour avoir été l'un des fondateurs de la géométrie non commutative laquelle voit son application en physique quantique (on pourra visionner l'interview d'Alain Connes ci-dessous).

Kontsevich         Petite incursion dans le monde de la physique :

Pour ces mêmes travaux, le CNRS lui a décerné sa médaille d'or 2004. Alain Connes est également lauréat du le prix Clay Research 2000. Sans oublier que pour récompenser ces travaux novateurs à la frontière des mondes mathématiques et physiques, il avait également reçu le prix Ampère 1980 de l'Académie des sciences.

 Le site du CNRS , le site d'Alain Connes

Holger Crafoord (1908-1982), était un économiste suédois qui se tourna vers la recherche médicale. Il fut ainsi à l'origine de l'invention du rein artificiel (1964). Son épouse, Anna-Greta, et lui-même furent docteurs honoris causa de l'université de Lund.


Interview d'Alain Connes à l'IHÉS (février 2014) sur YouTube      

Autres vidéos :

Le prix Crafoord :   

Ce prix a été mis en place en 1982 de par le vœu de l'économiste, industriel et mécène suédois Holger Crafoord (1908-1982) et de son épouse Anna-Greta (1914-1994) afin d'encourager et de récompenser les chercheurs dans les disciplines suivantes :

Outre une médaille d'or, le prix Crafoord s'élève actuellement à 500 000 dollars américains, soit environ 560 000 € (soit, à l'époque de sa création, la somme très conséquente de plus de trois millions et demi de francs français). Le premier prix Crafoord pour les mathématiques fut décerné en 1982 au russe Vladimir Igorevitch Arnold et à l'américain Louis Nirenberg.

N.B. Holger Crafoord a fondé (1964) la société Gambro AB spécialisée en recherche et fabrication d'appareils thérapeutiques, en particulier le premier dialyseur (rein artificiel).

Louis Nirenberg (1925-), américain d'origine canadienne. Diplômé de l'université de New-York, sa thèse de doctorat concerne la détermination des surfaces fermées convexes (1949). Professeur au Courant Institut of mathematical Sciences de New-York, ses travaux portent sur  l'analyse fonctionnelle et la géométrie différentielle (opérateurs différentiels, équations aux dérivées partielles).

  Le site du prix Crafoord , Les lauréats du prix Crafford depuis 1982

Millenium Prize Problems :               Médaille Fields :

En 2013, il publia, avec la complicité de son épouse Danye Chéreau et de son ami Jacques Dixmier, Le théâtre quantique, une incursion dans le monde de l'univers quantique déguisée en intrigue policière où « l'aléa quantique est le tic-tac de l'horloge divine »...


Pour en savoir plus :

  1. Le site web d'Alain Connes : http://www.alainconnes.org/  (nombreux documents).

  2. La thèse d'Alain Connes : http://www.alainconnes.org/docs/THESE.pdf

  3. Alain Connes, l'explorateur indomptable : article relatif à sa médaille d'or du CNRS

  4. Intégration & Analyse hilbertienne, A. Guichardet , Éd. Ellipses X École polytechnique, Paris, 1989
  5. .
    Le chapitre VII traite du lien entre les opérateurs bornés d'un espace de Hilbert et la mécanique quantique.
  6. Géométrie non commutative, Alain Connes, Inter Éditions 1990, réédité Éd. Dunod 2005
    introduction à la géométrie non commutative et son application dans la physique des particules.

  7. L'équipe de géométrie non commutative de l'Institut de Mathématiques de Luminy :
    http://iml.univ-mrs.fr/gnc/bienvenue.html

  8. Le Théâtre quantique Alain Connes, Jacques Dixmier, Danye Chereau, Éd. Odile Jacob, 2013

  9. Vidéos de (ou sur) Alain Connes sur YouTube :
    http://www.youtube.com/results?search_query=Alain+Connes&search_type=&aq=f


Deligne  Souslin Andrei A.
© Serge Mehl - www.chronomath.com