ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

BRIN Michael, américain d'origine russe, 1947-
     et son fils Sergey, cofondateur de
Google

Mathématicien américain d'origine russe, Michael Brin étudia à l'université de Kharkov et obtint son doctorat en 1975. Sa thèse, Partial hyperbolicity portait sur les systèmes dynamiques partiellement hyperboliques.

De par sa confession juive, ses recherches étaient entravées par le régime de l'ex URSS. Il réussit à émigrer aux États-Unis avec sa famille en 1979. Spécialiste en dynamique et géométrie riemannienne, il fit toute sa carrière à l'université du Maryland (College Park, proche de Washington).

Son fils Sergueï (Serge en français, Sergey en anglais), né à Moscou en 1973, initié à l'informatique par son père, fit ses études à College Park, complétées par une bourse d'études et un doctorat en science informatique (computer science) à la très réputée université de Stanford (Californie).

Là, il rencontre l'informaticien américain Larry (Lawrence) Page (1973-) et, à l'instar de Steve Jobs et Stephen Wozniak, il sera avec lui, dans un petit hangar, le cofondateur de Google avant de devenir une des plus grandes fortunes du monde ! En 2018, la fortune de Larry Page est évaluée à 53 milliards de dollars (53 000 000 000 $), celle de Sergey Brin n'atteint que 51 500 000 000 $...

Le prix Michael Brin :   

Créé en 2008 en l'honneur de Michael Brin pour son 60è anniversaire, ce prix de physique mathématique récompense des travaux sur les systèmes dynamiques et les domaines connexes.

« Il est décerné pour des réalisations mathématiques spécifiques reconnues pouvant apparaître sous la forme de publications dans des revues, de monographies. Le but du prix est de reconnaître les mathématiciens qui ont eu un impact substantiel sur le sujet à un stade précoce de leur carrière. Les récipiendaires ne doivent pas avoir obtenu leur doctorat depuis plus de quatorze ans ».

Doté de 4000 $ par Michael Brin lui-même, le prix biannuel à sa création, est devenu annuel en 2018 ( réf. 4). Le prix 2011 fut attribué à Arthur Avila, lauréat d'une des quatre médailles Fields 2014.

En 2015, à l'instigation du mathématicien américain d'origine russe, Anatole Katok (1944-2018), spécialiste en systèmes dynamiques et théorie ergodique, un prix analogue à l'intention des jeunes mathématiciens (Michael Brin dynamical systems prize for young mathematicians) limite l'obtention du doctorat à quatre années précédant le millésime du prix.


 Pour en savoir plus :

  1. Homepage de Michael Brin : http://www.math.umd.edu/~mib/
  2. Ancienne homepage de Sergey Brin : http://infolab.stanford.edu/~sergey/
  3. Sergey Brin, le mathématicien à l'origine de Google, un article de Aude Fredouelle sur le site Journal du net :
    http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/sergey-brin-biographie-de-sergey-brin.shtml
  4. Prix Michael Brin : https://math.psu.edu/dynsys/Brinprize/
  5. Anatole Katok, biographie et travaux sur Wikipedia (en) : https://en.wikipedia.org/wiki/Anatole_Katok
    Home page : http://www.personal.psu.edu/axk29/


 


Deligne  Connes
© Serge Mehl - www.chronomath.com