ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

EHRESMANN Charles, français, 1905-1979

Charles Ehresmann est un brillant exemple de ce que peut construire l'école de la République. Fils d'un jardinier strasbourgeois, ses parents ne parlaient pas français mais le dialecte alsacien à une époque où l'Alsace était territoire allemand (1870-1918). Ce n'est qu'à l'âge de 13 ans, au lycée Kleber de Strasbourg, qu'il suivra un enseignement francophone et préparera brillamment son entrée à l'École normale supérieure de Paris où il entre à 19 ans.

Normalien, agrégé de mathématiques (1927), Ehresmann poursuit ses études supérieures à l'issue de son service militaire et d'une année d'enseignement à Rabat. Bénéficiant d'une bourse, il séjourne à Göttingen (Allemagne, 1930-31) et à Princeton (États-Unis, 1932-34). Sa thèse de doctorat, Sur la topologie de certains espace homogènes (c. à d. sur lesquels il existe une action de groupe transitive) fut dirigée par Elie Cartan en 1934.

Son exposé constitue un travail novateur ouvrant des voies nouvelles en topologie différentielle avec le concept d'espace fibré et de connexion dans de tels espaces, de variétés feuilletées (sur ce dernier sujet, on pourra consulter la réf. 6). On le considère aujourd'hui comme l'un des créateurs de la topologie différentielle "moderne" où il introduisit avec enthousiasme le nouvel outil des catégories initié par Eilenberg et Mac Lane en 1945.

Charles Ehresmann collabora  aux travaux du groupe Bourbaki dès sa mise en place en 1939. Chargé de recherches au tout récent CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) qui prit ce nom définitif en 1939, il enseigna à Strasbourg (sa ville natale) de 1939 à 1955 (dont la parenthèse clermontoise lorsque l'occupation allemande obligea l'université alsacienne à se replier à Clermont-Ferrand) puis à la Sorbonne et Paris-Diderot jusqu'à sa retraite, à 70 ans (1975). Ce qui ne l'empêcha point de continuer à enseigner à l'université d'Amiens jusqu'en 1979, année de sa mort. Professeur d'une exceptionnelle qualité, il dirigea les thèses de 78 étudiants !

Variétés, géométrie et topologie différentielles :            Laurent Schwartz , Poenaru


  Pour en savoir plus :

  1. Biographie de Charles Ehresmann par Jean Dieudonné et Gustave Choquet : réf.5 ci-dessous, page 17 et suivantes.
  2. La thèse d'Ehresmann Sur la topologie de certains espaces homogènes (1934) :
    http://www.numdam.org/article/THESE_1934__162__391_0.pdf
  3. Des articles de Charles Ehresmann numérisés sur le site Numdam : http://www.numdam.org/search/Ehresmann Charles-a
  4. Connexion d'Ehresmann sur le site Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Connexion_d'Ehresmann
  5. Œuvres complètes et commentées de Charles Ehresmann publiées à Amiens par son épouse Andrée Ehresmann (1984) :
    http://ehres.pagesperso-orange.fr/C.E.WORKS_fichiers/Ehresmann_C.-Oeuvres_I-1_et_I-2.pdf
  6. Feuilletage des variétés par Aziz el Kacimi (univ. Valenciennes) : http://www.univ-valenciennes.fr/lamav/elkacimi/Travaux.Aziz.pdf


Marie-Louise Dubreil-Jacotin  Kalmár
© Serge Mehl - www.chronomath.com