ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

FALTINGS Gerd, allemand, 1954-             Médaille Fields 1986

Ce mathématicien allemand étudia à l'université de Münster et obtint son doctorat en 1978. Après quelques années d'enseignement à Munster et Wuppertal, un poste lui est ouvert aux États-Unis en la célèbre université (privée) américaine de Princeton (1985-1994).

De retour en Allemagne, il fut professeur à l'université à l'université de Bonn et dirige, en cette ville depuis 1995, avec Don Zagier, le département mathématique de l'Institut Max Planck. Spécialiste en théorie des nombres et géométrie algébrique, il se pencha tout particulièrement sur la résolution des équations diophantiennes.

Faltings étudia la conjecture de Mordell ( réf.4) :

Une courbe algébrique, de genre au moins égal à 2, ne peut admettre
qu'un nombre fini de points à coordonnées rationnelles.

et la résolut en 1983 (il n'avait que 29 ans), impliquant que le grand théorème de Fermat ne pouvait avoir qu'un nombre fini de solutions, ce qui lui valut la médaille Fields en 1986 et ouvrit la voie à la preuve par Wiles, du grand théorème de Fermat.

Faltings a reçu le prix Shaw en 2015 pour "avoir apporté des outils fondamentaux en théorie des nombres et résolu des conjectures ouvertes de longue date", puis, en 2017, ile prix Georg Cantor pour l'ensemble de sa carrière.

Les médailles Fields depuis 1936 :

  Pour en savoir plus :

  1. Courbes algébriques planes, cubiques et cycliques, par Pierre Nicaise

  2. Les Courbes algébriques planes du troisième ordre , par Pierre Nicaise
  3. Institut Max Planck pour les mathématiques (MPIM) : http://www.mpim-bonn.mpg.de/
  4. Falting's proof of the Mordell conjecture, par B. Bhatt et A. Snowden, univ. Michigan :
    http://www-personal.umich.edu/~takumim/Mordell.pdf


Bourgain  Zelmanov
© Serge Mehl - www.chronomath.com