ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

CARTAN Élie Joseph, français, 1869-1951

On ne le confondra pas avec son fils Henri Cartan, membre co-fondateur de Bourbaki. Ancien élève de l'ENS, agrégé de mathématiques (1891), Élie Cartan commence sa carrière d'enseignant à l'université de Montpellier et soutient sa thèse de doctorat, Sur la structure des groupes de transformations finis et continus, sous la houlette de Darboux et Lie (1894).

Cartan enseigna à Lyon, Nancy (1903-1906), puis à Paris jusqu'à sa retraite en 1940. Il reçut le prix Poncelet (1920) et fut élu à l'Académie des Sciences en 1931.

Élie Cartan développa la théorie des groupes de
Lie (groupes topologiques particuliers). En liaison avec la physique et la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein, il étudia les propriétés des géométries de Riemann et de certaines variétés différentiables. Il créa avec Poincaré le concept de calcul différentiel extérieur.

Delsarte fonda à Nancy (1953) l'Institut Élie Cartan, au sein de l'actuelle université Henri Poincaré (Nancy 1). Très dynamique depuis sa création, l'Institut propose de nombreux colloques attirant des chercheurs mathématiciens français et étrangers.

Géométries non euclidiennes :

Prix Élie Cartan :     

Le prix Élie Cartan a été créé en 1980 en hommage à Élie Cartan par l'Académie Française des Sciences à un mathématicien âgé de 45 ans au plus de toute nationalité. Le prix récompense des travaux jugés innovants ou la solution d'un problème reconnu comme difficile. En 2012, le montant du prix est de 3800 €.


Voronoï  Egorov
© Serge Mehl - www.chronomath.com