ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

THOMPSON John Griggs, américain, 1932-       Médaille Fields 1970

Thompson étudia à l'université Yale (Yale University) de New Haven et à Chicago. Il obtient son doctorat en 1959 portant sur la nilpotence de certains groupes finis d'ordre premier, et sera nommé professeur à Chicago en 1962.

Six années plus tard, il s'installe en Angleterre où un poste à l'université de Cambridge lui était proposé. En 1993, Thompson retourne aux Etats-Unis et enseigne à l'université de Floride.

Les travaux de Thompson portèrent quasi exclusivement sur les structures algébriques et tout particulièrement sur les groupes finis. En montrant préalablement que tout groupe fini d'ordre impair est résoluble, il résolut (1963), avec l'américain Feit, une conjecture de Burnside (1902) qui résistait depuis 60 ans :

 Tout groupe simple fini, non commutatif, est d'ordre pair

La preuve, publiée dans le Pacific Journal of Mathematics de l'université de Californie (Berkeley), contient 250 pages ! Il reçut, avec Feit, le prix Cole 1965 de l'American Mathematical Society en récompense de cette preuve longtemps attendue.

En 1970, à Nice, cet éminent mathématicien reçoit (avec Feit) la Médaille Fields. Élu membre de la Royal Society en 1979, le prix Wolf lui sera décerné en 1992 pour sa contribution fondamentale en théorie des groupes finis en relation avec les autres branches des mathématiques.

La même année 1992, la France lui décerna la médaille Poincaré de l'académie des sciences et en 2008, il reçoit, avec Tits, le prix Abel. Un beau palmarès !

Groupes finis :      Groupes simples :

Dans l'énoncé de la conjecture de Burnside, on peut remplacer non commutatif par non cyclique :

Le groupe fini non cyclique S3 (6 éléments) :               Burnside


Poenaru  Arnold
© Serge Mehl - www.chronomath.com