ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

FEIT Walter, américain, 1930-2004

Né à Vienne (Autriche), issu d'une famille de confession juive persécuté par le régime nazi, le jeune Walter est réfugié en Angleterre (1939) à Londres puis à Oxford. Il obtient une bourse afin de poursuivre des études secondaires. En 1946, il quitte l'Angleterre pour les États-Unis auprès de son oncle et entre à l'université de Chicago. Feit obtient son doctorat portant sur la théorie des groupes en 1955 à l'université du Michigan.

Éminent algébriste, professeur à l'université de Yale (USA) où il enseigna pendant 40 années, Feit résolut (1963), avec l'anglais J.G. Thompson, la conjecture de Burnside, émise en 1902, à savoir :

Tout groupe simple, fini et non commutatif est d'ordre pair

en montrant que tout groupe fini d'ordre impair est résoluble.

Leur démonstration fut alors la plus longue de toute l'histoire des mathématiques (plus de 300 pages). La preuve par Wiles du théorème de Fermat arrive en seconde position avec environ 200 pages... seulement !..

Dans ces mêmes années 1960, Feit et Thompson s'attaquent  d'arrache-pied à la classification des groupes finis simples entreprise au début du siècle par Burnside. Il reçurent tous deux le prix Cole 1965 de l'American Mathematical Society en récompense de leurs brillants travaux.

Feit reçut la Médaille Fields à Nice en 1970, où se déroulait le Congrès International des Mathématiciens (dont Cantor est à l'origine).

Groupes finis :                  Mathieu, les groupes simples et leur classification :         

Thompson , Burnside


Pour en savoir plus :


Dijkstra  Johnson
© Serge Mehl - www.chronomath.com