ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

ARNOLD Vladimir Igorevitch, russe, 1934-2010

Natif d'Odessa (Ukraine), Vladimir Arnold étudia à l'université Lomonossov de Moscou et obtint son doctorat (1961) portant sur l'analyse fonctionnelle sous la direction de Kolmogorov. Spécialiste en topologie symplectique, entre mathématiques pures et astrophysique, en théorie des systèmes dynamiques et théorie des catastrophes (prolongeant les travaux de Thom), il fut professeur à Moscou à l'Institut Steklov mais aussi, de nombreuses années, à Paris (Université Paris-Dauphine).

Élu membre associé à titre étranger de l'Académie des sciences (1984), Vladimir Arnold, venu en France pour se soigner, est malheureusement décédé à Paris le 3 juin 2010, suite à une complication.

Avec Kolmogorov, son professeur, on doit à Arnold la résolution du 13è problème de Hilbert (1954). Un important théorème de mécanique céleste relatif à la stabilité du système solaire, porte son nom conjointement à ceux de Kolmogorov et Jürgen Moser (1928-1999, mathématicien allemand naturalisé américain).

Arnold était membre associé (à titre étranger) de l'Académie des sciences depuis 1984. Il reçut en particulier trois prix prestigieux : les prix Crafoord 1982 et Wolf 2001 (mathématiques), le prix Shaw 2008 (physique mathématique).

Laplace et stabilité mécanique du système solaire :

Article du journal Le Monde du 3 juin 2010 :    

(...) "Vladimir Igorevitch était l'un des mathématiciens contemporains les plus éminents à tous points de vue", a estimé pour sa part le vice-président de l'Académie des sciences russe, Valéri Kozlov, cité par l'agence Itar-Tass. "Ses travaux contiennent beaucoup de choses indispensables aux représentants d'autres sciences" telles la physique, la chimie et la biologie, a-t-il ajouté.

Né le 12 juin 1937 à Odessa, ville portuaire d'Ukraine, Vladimir Arnold est le co-auteur du KAM, un théorème de mécanique classique mis au point dans les années 1950 et portant les initiales de trois mathématiciens : Kolmogorov, Arnold et Moser. La thèse réalisée par Arnold sous la direction du mathématicien russe Andreï Kolmogorov (1903-1987) étudie la stabilité des mouvements planétaires.    Laplace

En 1974, l'Union soviétique s'était opposée à ce qu'on lui remette la médaille Field faisant de lui l'un des mathématiciens les plus éminents n'ayant pas reçu ce prix.

Vladimir Arnold a travaillé à l'institut de mathématiques Steklov à Moscou puis à l'université Paris-Dauphine jusqu'à sa retraite. Connu pour ses ouvrages didactiques, il est devenu membre de l'Académie des sciences de France dans les années 1980.


 Pour en savoir plus :


Thompson  Artin Michael
© Serge Mehl - www.chronomath.com