ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

PERELMAN Grigori Yakovlevitch, russe, 1966-         Médaille Fields 2006 refusée

Grigori Perelman

Né à Saint-Petersbourg (à l'époque Leningrad sous le régime soviétique, Gromov),  Grigori Perelman s'avère un excellent élève. En 1982, aux Olympiades Internationales de Mathématiques ( les OIM) qui avaient lieu à Budapest (Hongrie), il obtient la médaille d'or avec 42 points le maximum (7/7 à chacune des 6 épreuves). Il étudie à l'université de Leningrad et obtient son doctorat, dirigé par Alexandre Alexandrov portant sur les surfaces à points-selles en géométrie euclidienne (Saddle surfaces in euclidean spaces, 1990).

Alexandre Danilovitch Alexandrov (1912-1999), mathématicien et physicien russe qui étudia et enseigna à l'université de Leningrad (Institut d'Optique Vavilov). Membre du parti communiste, membre de l'Académie des sciences de l'URSS en 1964, il obtient cette année-là un poste à Novossibirsk (Sibérie). Il reçut le prix Lobatchevski de l'université de Kazan (1951) pour ses travaux sur les surfaces convexes.

Après de courts séjours aux États-Unis, de retour en Russie, il s'isole du monde mathématique avant de réapparaitre en 2002 et annonce à Boston l'année suivante, lors d'un séminaire du MIT, avoir prouvé la célèbre et très difficile conjecture de Poincaré au bout de 7 années de travail acharné. Professeur à l'Institut Steklov de Saint-Petersbourg, il deviendra, avec son compatriote Mikhaïl Gromov (qui prit la nationalité française en 1992), un spécialiste des variétés riemanniennes avant de redisparaître de la scène mathématique en 2005, définitivement cette fois, à la manière de Grothendieck, refusant toute communication et interviews.

Après vérification de son résultat par les plus éminents spécialistes internationaux du sujet, sa preuve lui valut trois ans plus tard une des quatre médaille Fields 2006. Mais il la refusa évoquant des différends avec la communauté scientifique. La démonstration de la conjecture de Poincaré faisait partie des 7 problèmes à 1 000 000 $ proposé par le Clay Institute. Il  refusa également le prix en 2010.

Ce type de réaction, à la Grothendieck, est contestable, pour ne pas dire imbécile et nombriliste, dans une conjoncture sociale mondiale difficile où ces types de prix pourraient être reversés à des branches de la recherche, médicale par exemple (sida, cancérologie, maladies infantiles) ou des associations caritatives dans des pays où des enfants meurent chaque jour, victimes de malnutrition.

Millennium Prize Problems :

Gregory Perelman, mathématicien de génie, une vidéo (YouTube) quelque peu déjantée...  :

Pour en savoir plus :


Lafforgue  Werner Wendelin
© Serge Mehl - www.chronomath.com