ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

Dijkstra Edsger (Edgar) Wybe, hollandais, 1930-2002

Source photo, éléments biographiques : Université du Texas , History of Computing Project

Le hollandais Edsger (Edgar) Wybe Dijkstra (1930-2002) fut, dans les années 1950, un pionnier de l'informatique. Natif de Rotterdam, il étudie les mathématiques et la physique à l'université de Leyde puis se tourne vers l'informatique théorique, alors naissante, et les langages de programmation.

Dijkstra obtient son doctorat à Amsterdam. Programmeur, enseignant, chargé de recherches auprès de la Burroughs Corporation jusqu'en 1984 (pionnière en matière de calcul automatique, dès la fin du 19è siècle, aujourd'hui Unisys), il sera, jusqu'à sa retraite, chercheur et professeur au département informatique de l'université du Texas (Austin, États-Unis). Dijkstra reçut le prix Turing 1972 pour l'ensemble de ses travaux, le langage ALGOL 60 en particulier.

On pourra consulter les motivations et une biographie fort documentée sur le site de l'ACM. En 2002, année où il meurt d'un cancer, Dijkstra reçoit le prix PoDC qui devint alors, en son honneur, le prix Dijkstra.

En théorie des graphes, l'algorithme de Dijkstra (1959) est une méthode simple et efficace de recherche du chemin optimal sur un graphe. Cet algorithme est équivalent à celui de Ford-Fulkerson : outre le livre de Berge/Ghouila-Houri (1962) qui reste encore aujourd'hui une excellente référence, on trouvera en référence un lien explicitant en particulier les algorithmes de Bellman-Kalaba et de Roy-Warshall-Floyd (site Interstices).

Notions fondamentales de la théorie des graphes :                     Algorithme de Dijkstra :

à bas le GOTO... :  

On doit également à Dijkstra une importante contribution aux principes de la programmation structurée. Il participa à la mise au point du compilateur du langage récursif ALGOL (Algorithmic Language, 1958, 1960) avec le bannissement de l'instruction GOTO (ALLER à, présente dans le langage BASIC) : Go To statements considered as harmful (1968), conduisant à une programmation anarchique et des erreurs d'exécution en sortant par exemple d'un sous-programme avant sa fin logique. On lui doit à cette occasion le concept de pile (stack) : principe du stockage last-in/first-out des données à la base des processus récursifs.

Petite historique des langages et des PC :
Prix Dijkstra :

Ce prix, initialement appelé prix PoDC, Principles of Distribued Computing offert par l'ACM (Association for Computing Machinery, États-Unis) récompense depuis l'an 2000 des travaux en informatique théorique et pratique relatifs aux systèmes répartis.

En quelques mots, il s'agit d'utiliser la puissance de calcul conférée par l'usage simultané d'un grand nombres d'ordinateurs réunis en réseau à travers le monde. S'il est bien géré, ce principe de calcul partagé s'avère plus efficace et moins couteux qu'un superordinateur.

Utilisée dans de nombreuses branches de recherche, comme en astronomie, en météorologie, en médecine ou dans la recherche des nombres de Mersenne, cette technique nécessite des logiciels spécialisés (middleware en anglais, intergiciels en français) et des langages informatiques appropriés, d'où l'idée des congrès PoDC et de ce prix.

L'EATCS (European Association for Theoretical computer Science) contribue pour moitié au financement de ce prix qui s'élève à 5000 $US. On pourra consulter le site de l'EATCS afin d'en connaître les différents récipiendaires depuis sa création.


Bruhat  Feit
© Serge Mehl - www.chronomath.com