ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

De SAINT-VINCENT Grégoire, belge, 1584-1667

Né à Bruges, issu d'une famille de commerçants, de Saint-Vincent entreprit des études de philosophie. Sa foi le conduit à Rome où il entre dans la compagnie de Jésus dès 1605 et fait la connaissance de Clavius qui l'initia aux mathématiques.

Après avoir complété ses études de théologie à Louvain (1616), de Saint Vincent, ordonné prêtre, enseigna le grec et les mathématiques dans des collèges jésuites.

Dans les années 1620, il sera à Rome, à Prague puis en Espagne avant de se fixer à Gand. Dans ces mêmes années, il s'entêta vainement à résoudre la quadrature du cercle ce qui le conduisit cependant à des résultats de géométrie au demeurant fort intéressants.

En 1624, dans Theoremata mathematica, il expose une remarquable théorie de la méthode d'exhaustion, qu'avait développée Archimède, qui fit l'admiration de grands mathématiciens comme Leibniz.

Selon Maurice d'Ocagne, son principal ouvrage fut son Opus geometrica (1647) où il évalue, s'appuyant sur des résultats de Guldin, divers volumes de solides de révolution  et, par des considérations géométriques, la somme de certaines séries.

  Jean-Charles de la Faille


Louvain - Belgique - Photo Google Earth


Snellius  Mersenne
© Serge Mehl - www.chronomath.com