ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

Fonction Arc tangente & arc tangente             Arc sinus & Arc cos
y = Atn(x)    x = tan y

Exemple et prudence... :    tan π/4 = 1; donc Atn 1 = π/4. Cependant, il faut prendre garde à rester dans l'intervalle de définition de Atn : tan(-π/3) = tan(π - π/3) =  tan (2π/3)  = - 3 et Atn (- 3) =  -π/3  et non pas 2π/3 !

      car x = tany dx = d(tan y) = (1 + tan2y).dy dy/dx = y' = 1/(1 + x²).

 
les droites d'équations y = π/2 et y = -π/2 sont asymptotes à la courbe


Soit z le nombre complexe z = -13 + 4i. Vérifier que 19π/200 est une valeur approchée de Atn(4/13) à 10-4 près.
En déduire l'argument principal de z.
   
Rép : en posant z = x + iy, si θ est l'argument cherché, on a tan(θ) = y/x = -4/13. D'où Atn(θ) = -19π/200.
Or x < 0 et y > 0, donc θ est élément du second quadrant : = -19π/200 + π = 181π/200

Plus généralement, si on a l'égalité x = tan y, on notera y = atn x (ou y = arc tan x), sans majuscule, les nombres y dont la tangente est x : c'est une fonction multiforme (infinité d'images) car si x = tan y, on a aussi x = tan(y + kπ).

On pourrait définir de même la fonction Arc cotangente en tant que fonction réciproque de la fonction cotangente restreinte à l'intervalle J = [0, +π] sur lequel cette dernière est bijective mais cette fonction, sans intérêt pratique majeur, est peu usitée, comme d'ailleurs aujourd'hui la fonction cotangente elle-même : cotan(x) = tan(π/2 - x) = 1/tan (x).

On pourra vérifier ces deux identités : 


a) Montrer que Atan(4/3) = 2 Atan(1/2)
Indications : poser tan y = 4/3 et tan z = 1/2; calculer tan z en fonction de tan(z/2); vous devriez trouver 4/3. Conclure à kπ près.
b) Montrer que Atan(2/3) = Acos(5/13) , 2Acos(3/4) = Acos(1/8)       Acos = Arc cosinus


            intégrale généralisée

Atan et calcul de π selon Machin :             selon Shanks :            selon Fibonacci :


© Serge Mehl - www.chronomath.com