ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

FRANÇAIS Joseph François, français, 1768-1810

Après avoir abandonné des études de théologie, Français opte pour l'armée lors de la révolution française. Il la quittera pour l'enseignement des mathématiques en 1797. Il professa dans diverses écoles militaires d'Alsace, sa région natale. Ami du mathématicien alsacien Arbogast, il fut encouragé par Biot et Lacroix.

La contribution mathématique de Français porte en analyse sur le calcul différentiel, le développement en série des fonctions numériques, les équations aux dérivées partielles et les applications à la balistique (mouvement des projectiles). Ses travaux ont été, pour la plupart, édités dans les Annales de Gergonne.

Ces quelques lignes biographiques sont issues du site de J J O'Connor & E F Robertson, University of St Andrews.

On trouvera sur le site Numdam une intéressante étude intitulée Philosophie mathématique. Nouveaux principes de géométrie de position, et interprétation géométrique des symboles imaginaires (1813) où Français justifie (page 65, page 6 de la pagination) que dans un repère du plan une quantité imaginaire pure du type a doit être représentée sur l'axe des ordonnées.

On pourra lire également sur le sujet une note de Lacroix (page 367, page 5 de la pagination), reconnaissant le bien fondé de cette pensée qui avait été émise auparavant par Argand en 1806 mais qui avait laissé Legendre sceptique...

En novembre 1813, dans une lettre à l'intention du Rédacteur des annales de Gergonne, Français s'interroge sur la possibilité de généraliser à l'espace sa méthode de représentation géométrique des nombres imaginaires : ce sera, par Hamilton, l'invention des quaternions. Dans son post-scriptum, Français dit avoir reçu et pris connaissance du mémoire d'Argand et lui accorde la paternité de cette représentation géométrique.


Fourier  Hachette
© Serge Mehl - www.chronomath.com