ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

CODAZZI Delfino, italien, 1824-1873

Natif de Lodi (proche de Milan), Codazzi étudie les mathématiques et commence une carrière de professeur dans l'enseignement secondaire. Ses recherches et publications en géométrie différentielle  lui ouvrent la voie de l'enseignement supérieur : il est nommé professeur d'algèbre et de géométrie à  l'université de Pavie en 1865.

Il s'était fait principalement connaître par les formules qui portent aujourd'hui son nom, relatives aux surfaces applicables, présentées pour le Grand prix de l'Académie des sciences de Paris en 1858, dans un mémoire intitulé Mémoire relatif à l'application des surfaces les unes sur les autres. Les français Bonnet, Darboux et Ribaucour compléteront ses recherches sur ce sujet.

En fait issues en 1856 de Gaspare Mainardi (1800-1879), son compatriote et collègue à l'université de Pavie, les formules de Codazzi (1867) sont simplifiées par ce dernier et expriment des conditions sur les six coefficients E, F, G, L, M, N des deux formes fondamentales des surfaces afin qu'elles définissent effectivement localement un surface.

Pouvant se résumer à trois équations différentielles, dite de Gauss-Codazzi, car Gauss, à qui l'on doit la définition des formes fondamentales des surfaces en avait exhibé une des trois en 1827 dans ses Recherches sur la théorie générale des surfaces courbes. Bonnet prouva la même année que les conditions de Codazzi sont suffisantes.

Aujourd'hui, ces équations ont été généralisées à la géométrie riemannienne dans l'étude et la classification de sous-variétés.

Notion de variété riemannienne                    Notion de plongement et d'immersion

 Pour en savoir plus :


Kronecker  Comberousse
© Serge Mehl - www.chronomath.com