ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

PETERSEN Julius, danois, 1839-1910

Julius Petersen étudia au Collège technologique de Copenhague et obtint son doctorat à l'université de cette même ville en 1871. Il enseigna dans son ancien collège jusqu'en 1887, année où il est nommé à l'université. Il conservera son poste jusqu'à sa retraite en 1909.

Ce géomètre est connu pour ses nombreux traités sur les constructions géométriques (1866/1879/1892), où il apporte rigueur et méthodologie dans l'enseignement de la géométrie en usant systématiquement, et cela est nouveau, des transformations usuelles au détriment de méthodes purement euclidiennes : translation, symétrie (retournements) et rotation.

Petersen intervint également en théorie des graphes (die Theorie der regülaren Graphs, 1891) où il s'intéressa en particulier au fameux théorème des quatre couleurs, et en cryptographie, dite aujourd'hui cryptologie, science de la communication des messages codés.

La géométrie d'Euclide :   Klein

Transformation géométrique :

Rappelons qu'on appelle ainsi toute bijection du plan (ou de l'espace) dans lui-même. Si est une telle transformation et M un point du plan ou de l'espace :

 M' = (M)    M = -1(M') où -1 désigne la transformation réciproque.

Isométries du plan et de l'espace :


Pour en savoir plus :

  1. Problèmes de constructions géométriques, Julius Petersen, Éd. Gauthier-Villars (1880, rééd. 1991).

  2. Méthodes et théories pour la résolution des problèmes de constructions géométriques avec application  à plus de 400 problèmes
    Julius Petersen, traduction Octave Chemin (1892), réédité par Gauthier-Villars en 1936 (5è et dernière édition française). Disponible en ligne (université du Michigan) : http://quod.lib.umich.edu/cache/a/c/v/acv4764.0001.001/00000001.tif.20.pdf#page=4;zoom=75


Charles S. Peirce  Lemoine
© Serge Mehl - www.chronomath.com