ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

HENKIN Léon Albert, américain, 1921-2006

Leon Henkin

Éléments biographiques : Université de Californie (Berkeley).
Source portrait : Mathematisches Forschungsinstitut Oberwolfach

Né à New-York, Henkin étudia les mathématiques et la philosophie à la Columbia university de sa ville natale et obtint son doctorat en 1947 : sa thèse sur la complétude des systèmes formels (The completeness of formal systems), soutenue à l'université de Princeton, était dirigée par Church.

Après Princeton et l'université de Californie du sud (Los Angeles), Henkin obtient (1953) un poste d'enseignement à Berkeley (université de Californie) auprès de Tarski.

Titulaire d'une chaire de logique (1957) en cette même université, il conservera cette dernière fonction jusqu'à sa retraite en 1991. à la suite de Stone et de  Lindenbaum, ses travaux en logique algébrique, dont l'initiateur fut George Boole avec sa célèbre algèbre logique, prolongent, par une nouvelle approche, les travaux de Tarski et de Gödel sur la théorie des modèles.

Théorème de Gödel-Henkin :     

 Toute théorie axiomatique consistante possède un modèle

  Gödel , Tarski , Lindenbaum , Skolem                   Notion de modèle d'une théorie :

Aux États-Unis, Henkin est également connu pour son intense implication dans l'enseignement des mathématiques tant au niveau des contenus que dans la mise en place de cycles et de bourses d'études à l'intention des élèves socialement défavorisés.

 Pour en savoir plus :


Godement  Samuel
© Serge Mehl - www.chronomath.com