ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

CHAZY Jean François, français, 1882-1955

Normalien (ancien élève de l'École normale supérieure de Paris, ENS), agrégé de mathématiques (1905), Chazy obtient son doctorat à la Sorbonne en 1910. Sa thèse est intitulée Sur les équations différentielles du 3ème ordre et d'ordre supérieur dont l'intégrale a ses points critiques fixes.

Mais c'est en astronomie, plus précisément en mécanique céleste qu'il se fera connaître (Théorie de la relativité et mécanique céleste, 1928). Rappelons que la théorie de la relativité fut initiée en 1905 par le célébrissime physicien Albert Einstein, dans la revue allemande des Annales de la Physique.

Après Lille (dès 1911) et Grenoble, Chazy enseigna à la Sorbonne de 1925 jusqu'à sa retraite en 1953. On lui doit, entre 1919 et 1922, après les avancées décisives du finlandais Sundman, la résolution complète du problème des trois corps, très difficile problème de mécanique céleste posé depuis d’Alembert et étudié tout particulièrement auparavant par Lagrange, Poincaré et Sundman, relatif à la stabilité mécanique de trois astres en interaction dans l'espace, comme le trio Terre-Lune-Soleil.

Le problème des trois corps, cas général de n corps :                 Dynamique des systèmes :


 Pour en savoir plus :


Brouwer  Moore Robert Lee
© Serge Mehl - www.chronomath.com