ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

DELAUNAY Charles Eugène, français, 1816-1872

On ne le confondra pas avec Boris Delone, dit Delaunay

Polytechnicien, major de sa promotion (1834), ingénieur des mines, Delaunay enseigna tout d'abord la mécanique à l'École polytechnique et à la faculté des sciences de Paris où ses recherches et travaux s'orientent vers l'astronomie. Il étudia tout particulièrement les perturbations de l'orbite lunaire (méthode de Delaunay) et contribua ainsi à la résolution du problème des 3 corps : Sur une nouvelle théorie analytique du mouvement de la Lune (1846).

Membre du bureau des longitudes, Delaunay remplace Le Verrier (1811-1877) à la direction de l'observatoire de Paris (1870) où ce dernier fut évincé, victime de ses méthodes de gestion. Il meurt accidentellement, noyé au cours d'une promenade en barque à Cherbourg. Il était membre de l'Académie des sciences, section astronomie,  depuis 1858.

L'école Royale des Mines de Paris fut fondée en 1783 par arrêté du roi Louis XVI sous l'égide de Balthazar Georges Sage, chimiste et minéralogiste. Ce dernier fut le premier directeur de cette école formant des ingénieurs civils de haut niveau aux compétences multiples (géologie, thermodynamique, énergétique, mécanique). Site de l'école : http://www.ensmp.fr/

En mathématiques, on doit à Delaunay des résultats en calcul des variations et dans l'étude de courbes subtiles en liaison avec la mécanique et les notions de développée et de développante.

 Le mathématicien russe Boris Nikolaievich Delone (1890-1980), élève de Voronoï, voit souvent son nom transformé en Delaunay car en russe Делоне se lit Diélonié devenant Deloné, puis Delaunay ! La triangulation de "Delaunay" appliquée à un nuage de points est utilisée de nos jours en imagerie numérique. Il ne s'agit pas de Charles Eugène !

  Voronoï

Roulette de Delaunay :

Plus subtile que la célèbre roulette de Pascal (cycloïde), c'est le lieu d'un foyer d'une ellipse "roulant" sans glisser sur une droite. La courbe ressemble à une sinusoïde :

 
Étude de la courbe :


Weierstrass  Frenet
© Serge Mehl - www.chronomath.com