ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

PÉTER Rózsa (née Politzer), hongroise, 1905-1977

Portrait et éléments biographiques : Természet Vilagá (Hongrie)

Native de Budapest, Rózsa Péter, encouragée par son père, entame des études supérieures de chimie (1922). Nous sommes à l'époque du grand débat sur la reconstruction des mathématiques suite aux découvertes de contradictions logiques engendrées par la théorie des ensembles de Cantor.

Rózsa Péter s'intéresse au sujet et décide finalement d'entamer une carrière de mathématicienne. Encouragée par Fejer, elle travailla avec son compatriote László Kalmár sur les concepts d'effectivité et de calculabilité appliqués à la reconstruction d'une théorie consistante de l'arithmétique avec la notion récente de fonction récursive initiée par Skolem et Gödel. Elle obtient son doctorat en 1935.

Entre 1920 et 1944, la Hongrie est gouvernée par Miklos Horthy favorable à l'Allemagne hitlérienne. Rózsa Péter subit les persécutions nazies à l'encontre de des juifs. Il lui est interdit d'enseigner. à la libération, elle retrouvera un poste à l'université de Budapest. Ses travaux ont porté exclusivement sur la logique, la calculabilité et, dans les années 1970, avec l'apparition des ordinateurs, leur application aux langages informatiques. Rózsa Péter publia une synthèse de ses recherches en 1967. Ses traités Rekursive funktionen (1951) et Recursive functions in computer theory publié l'année de sa mort (1976) bénéficièrent de multiples rééditions.

   Gödel , Church , Ackermann

Notion de fonction récursive en logique et informatique :


Kalmár   Lehmer
© Serge Mehl - www.chronomath.com