ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

Hommage au langage BASIC

BASIC est l'acronyme forgé sur Beginner's All Purpose Symbolic instruction Code (signifiant mot à mot "code d'instruction symbolique tous usages pour débutants"). Comme son nom l'indique donc volontairement, langage de base, BASIC est simple d'apprentissage et universel d'emploi.

Créé en 1965 par des étudiants du Darmouth College (U.S.A.) afin de leur faciliter l'accès à la programmation des "gros" ordinateurs utilisant le langage FORTRAN (FORmula TRANslator), très simple d'emploi, le BASIC se trouvait dans les années 1970-80 sur tous les micro-ordinateurs comme le TRS-80, le très célèbre Apple II et son Basic Applesoft, le Sharp MZ80-K, le non moins célèbre petit mais puissant ZX81 de Sinclair (U.S.A.).

Petite historique des langages et des PC :

Les dernières versions du langage BASIC, aujourd'hui disparues (21è siècle), étaient mieux structurées à l'instar du langage PASCAL et les procès que certains lui ont fait autrefois, et souvent à juste titre, n'étaient plus justifiés.

 Ne pas le confondre avec VisualBasic de Microsoft, dérivé du BASIC, langage très puissant de type L.O.O. (langage orienté objet) que l'on rencontre partiellement (VBA) dans les macros du tableur Excel de Microsoft et permettant de créer des petites applications ou des fonctions nouvelles dans une feuille de calcul.

Dans les années 1970-80, BASIC fut un langage des plus simples à mettre en oeuvre dans le but de résoudre rapidement des petits problèmes d'arithmétiques et d'analyse numérique. Ses possibilités graphiques également remarquables (instructions POINT, MOVETO, LINE, CIRCLE,...) manquent cruellement à JavaScript. Les instructions graphiques présentes sur Java, langage compilé assez complexe à mettre en œuvre, demande une formation non négligeable de l'utilisateur.

Un programme graphique en Basic, le flocon de Von Koch (courbe fractale) :

Dans ChronoMath, on trouvera de nombreux usages de l'informatique en arithmétique et en analyse. JavaScript s'impose sur le Net car les programmes peuvent être exécutés en ligne (on line) et facilement étudiés -voire modifiés- dans le source de la page au moyen d'un éditeur de textes HTML. Certains algorithmes se prêtent aussi fort bien à l'usage du Tableur.

BASIC sur CD Windows 95/98 :    

Le QuickBasic de Microsoft, installé en standard par Windows 3.1, était encore présent (quoique caché...) dans les CD-Rom de Windows 95/98 dans sa version interpréteur QBasic (on ne peut pas compiler des fichiers pour en faire des applications autonomes). Si vous possédez le CD :

  1. Choisissez Explorer (bouton droit de la souris).

  2. Ouvrez Tools (ou Other) puis Oldmsdos.

  3. Chargez alors QBASIC.exe et QBASIC.hlp dans un répertoire de votre disque dur.


© Serge Mehl - www.chronomath.com