ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES
à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges

BÉZIER Pierre, français, 1910-1999

Fils d'un gadzart (ancien élève du CNAM) ingénieur des chemins de fer, Pierre Bézier, fut comme son père, ingénieur des Arts & Métiers et  fit carrière à la régie Renault où il entra en 1933. Les années 50 voient l'avènement de la fabrication des automobiles par des machines-outils perfectionnées. C'est la grande époque des 4cv Renault, crées en 1946 et dont la carrière se prolongea jusqu'en 1961 : plus d'un million d'exemplaires et il fallait mettre au point des processus fiables et précis tant dans le processus de fabrication que dans l'élaboration des carrosseries.

On doit ainsi à Bézier la mise au point d'un premier robot, qu'il appela alors machine de transfert, pour la mise en place des pièces sur la chaîne de fabrication et l'invention de ses célèbres courbes et surfaces qui portent son nom.

Les courbes et surfaces de Bézier :

Elles permettant l'usage de machines à commande numérique, elles virent le jour en 1960. Cette année-là marque le début de ce que l'on appelle aujourd'hui la CAO (Conception Assistée par Ordinateur), la DAO (Dessin Assisté par Ordinateur), la CFAO (Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur).

A la base, l'idée fut de lisser par une méthode mathématique simple, une courbe tracée à main levée par les dessinateurs industriels. Les courbes de Bézier font appel aux polynômes de Bernstein de degré 3 et sont également utilisées aujourd'hui dans les logiciels de dessin vectoriel sophistiqués ainsi que dans le tracé des polices de caractères conduisant à des impressions particulièrement fines et régulières sur imprimante laser (polices postscript) où les poignées de contrôle permettent aisément des corrections.

Exactement à la même époque, un mathématicien de chez Citroën, Paul Faget de Casteljau, mettait au point une technique de numérisation des surfaces qui n'eut pas le succès de celle de Bézier : il manquait à la méthode les fameuses poignées de contrôle :

Génération d'une courbe de Bézier :  

  Pour en savoir plus :


Romberg   Doob
© Serge Mehl - www.chronomath.com